Home Chauffage Climatisation La qualité de l’air intérieur

femme brune lisant un livre à coté d'une table avec des plantes et une tasse de café

Au même titre que l’environnement extérieur, l’air intérieur d’un bâtiment présente différents composants. Ceux-ci peuvent dépendre de facteurs externes, ou être induits par l’équipement du logement ou du local. Par exemple, un système de ventilation ou un chauffage domestique. Qu’appelle-t-on qualité de l’air intérieur ? Quelles solutions mettre en œuvre pour l’améliorer ?

Une mesure des polluants pour évaluer la qualité de l’air intérieur

Quel que soit son cadre de vie ou de travail, la qualité de l’air intérieur se base sur une estimation précise des particules et des polluants présents dans un lieu donné. Elle sert notamment à déterminer l’innocuité des composants pour les résidents. Dans le cas contraire, il est nécessaire d’apporter des solutions afin d’y remédier, comme la pose d’une VMC simple flux. À la maison, comme en entreprise, il est admis que l’on passe la majeure partie de son temps dans un environnement confiné. Il est donc essentiel de veiller à une bonne respirabilité des lieux. Plusieurs facteurs influent sur l’air ambiant au sein d’une maison ou d’un bâtiment :

  • Les matériaux utilisés pour le bâti lui-même ;
  • L’absence d’une ventilation performante, qui ne permet pas l’évacuation de l’air vicié de manière suffisante ;
  • Le transfert d’une pollution extérieure dû aux ouvertures ;
  • Les rejets volatils de la consommation énergétique de certains appareils : chauffage, production d’eau chaude sanitaire… ;
  • Les comportements personnels : produits de consommation, tabagisme…

Les contaminants d’origine biologique tels que les moisissures, les bactéries, les acariens ou les substances allergènes constituent également des polluants couramment rencontrés.

Les principaux désagréments et symptômes d’un air insuffisamment ventilé

Le fait que la qualité de l’air intérieur soit jugée insuffisante, voire dangereuse, peut se manifester à travers différents symptômes. Bien qu’ils puissent toucher tous les profils de population, ceux-ci s’observent souvent chez les enfants en bas âge, les personnes âgées ou celles particulièrement exposées à des maladies chroniques. Au-delà de la simple gêne olfactive, il est possible de rencontrer une irritation des yeux et de la peau, des troubles du sommeil, des allergies, ainsi que des maladies respiratoires telles que l’asthme.

Une VMC simple ou double flux pour veiller à une meilleure qualité de l’air intérieur

Dans le cadre de projets de construction ou des travaux de rénovation, la qualité de l’air intérieur peut être améliorée grâce à la pose d’un système de ventilation performant. C’est notamment le cas des VMC double flux qui permettent de filtrer les polluants précédemment évoqués tout en assurant un meilleur confort thermique. Le principal avantage des modèles double flux est la performance énergétique puisque la VMC double flux fonctionne uniquement lorsque c’est nécessaire et tient compte du mode de chauffage par exemple.

Laisser un commentaire

A LA UNE

0 159980

Traitement au sel piscine, entretien piscine au sel , entretien naturel piscine Après le choix du type de  piscine vient rapidement le choix du traitement...